• Secteur V dans les RS

       Secteur V dans les RS

     

       La Ve maison annuelle dans la 1er maison natale annonce des tendances amoureuses et accentue la sensualité. Dans les thèmes féminins, cette superposition se rencontre souvent dans les années de grossesse ou de naissance d’enfant.

       La Ve en IIe. Favorise les gains dans le jeu, loterie ou dans les spéculations, ainsi que de fortes dépenses d’argent pour les plaisirs.

       La Ve en IIIe. Marque généralement une liaison charnelle (dans les thèmes masculins) ou des voyages d’agrément. Cette superposition favorise la production littéraire, car elle promet des satisfactions venant des écrits de tous genres et de la correspondance.

       La Ve dans le Milieu du Ciel ou IVe maison natale. Comme la Ve maison est celle de la création dans le sens le plus large de ce mot et le MC celle de la situation et de la profession, cette superposition favorise les initiatives dans le domaine de l’activité professionnelle ou concernant la position sociale. 

       La Ve en Ve. Agit comme toutes les superpositions analogues, en accentuant les significations de la maison natale.

       La Ve en VIe. Peut correspondre, selon les configurations planétaires qui éveillent telle ou telle signification de cette superposition, soit à l’attirance sentimentale ou sexuelle envers une personne inférieure socialement au sujet, soit au danger d’une maladie contagieuse, soit aux soucis dûs à la maladie d’un enfant.

       La Ve en VIIe. Annonce la chance ou la joie en matière de mariage, d’association, de contrat et d’une autre chose relevant du domaine de la VIIe maison.

       La Ve en VIIIe. Est signe de cadeaux qu’on donne ou qu’on reçoit et des satisfactions qu’ils procurent. Cette superposition devrait être considérée comme favorable aux jeux du hasard.

       La Ve en IXe. Amène l’expansion de la conscience, les satisfactions par les voyages, la science, la magistrature ou la religion ou le succès dans les études.

       La Ve dans le Fond du Ciel natal. Soulève souvent la question de fiançailles dans la famille. Soutenue par l’influx planétaire bénéfique, cette superposition provoque l’embellissement du foyer.

       La Ve en XIe. Promet généralement des plaisirs venant d’amis ou de relations ou par leur entremise, ainsi que la naissance de nouveaux projets, désirs, aspirations, espoirs ou ambitions concernant les enfants.

       La Ve en XIIe. Annonce des satisfactions mélangées avec les désagréments, par ex., un amour qui ne correspond pas exactement aux aspirations, ou un enfant dont la santé cause des soucis. C’est en général, une position défavorable pour le jeu et les spéculations.