• Maison XII

    La Maison XII (ancienne Maison I)


      L'obscurité, la vie cachée et secrète. Les choses mystérieuses et les recherches se rapportant à leur découverte. Les mauvaises habitudes et vices. La drogue. Les soucis, peines, ennuis et chagrins. Les actions criminelles, le meurtre. Le désespoir, les dispositions auto-destructives pouvant mener jusqu'au suicide. Mais aussi, généralement avec le concours de la vie spirituelle, le courage pour réagir et pour surmonter les conditions les plus défavorables. On retrouvera là les deux poissons du douzième signe dont l'un se laisse entraîner par le courant de la rivière tandis que l'autre le remonte.
       Le détachement des choses matérielles, le sacrifice, le renoncement. L'évolution acquise, soit à travers les épreuves, soit par la sagesse, l'étude et la méditation.
       Les sciences occultes, les arts divinatoires, la métaphysique ainsi que leur pratique. La vie mystique.
       Les emplois obscurs, embûches, pièges et complots. La solitude et l'exil. Les ennemis secrets. Les intrigues, tromperies et trahisons. Les entraves et contraintes de toute nature qui gênent le sujet. Le manque de liberté et de libre-arbitre. La fatalité. Les personnes, actions, événements et circonstances défavorables au destin du sujet, et qui s'opposent à lui, à  son insu tout au moins pour un temps.
       L'accouchement. Les gros animaux et les bêtes féroces.
       Les difficultés matérielles de l'existence, notamment le chômage, la pauvreté, les restrictions, limitations et privations, la réduction du pouvoir d'achat et leur chapelet de conséquences affectant jusqu'à la vie familiale.
       Les lieux où un certain nombre de personnes sont réunies, et ou règne une discipline ou un sens de perte de liberté, comme c'est le cas des hospices, hôpitaux, cliniques, asiles, pensions, peinsionnats, couvents et prisons.
       Les maladies agissant sournoisement et non encore diagnostiquées, donc non soignées et continuant à saper la vitalité. Les infirmités et accidents. Les maladies graves, souvent chroniques, nécessitant hospitalisation ou intervention chirurgicale. Parfois donc le lent acheminement vers la mort ce qui justifie pleinement que les astrologues aient appelés cette Maison " L'enfer de l'horoscope ".


      
       Extrait du Livre de Jacques Dorsan " Le Véritable Sens des Maisons Astrologiques " Editions du Rocher.