• La Lune

    La Lune


       Par son cours capricieux, les formes multiples qu'elle revêt, la vie nocturne qui est son La Luneroyaume, la Lune est avant tout l'antithèse du Soleil. Elle représente donc en nous ce qu'il y a d'inconscient, de changement, de flou, la vie organique qui continue durant notre sommeil et s'exprime par le rêve.

       La Lune - et c'est le principe de base de l'interprétation astrologique - est le lien invisible existant entre les forces cachées de la nature et l'homme. Médiatrice entre le cosmos et l'humain, son influence quotidienne est plus marquée chez les femmes, dont elle régit l'humeur capricieuse. Matrice de la vie, elle exprime des valeurs de fécondité et de gestation.

       Sur le plan physiologique, elle opère un ajustement constant entre les fluides et les liquides de l'organisme, en particulier la lymphe, le sang, les sécrétions des diverses glandes. Elle concerne les fonctions de sécrétion, de reproduction, de digestion, de croissance, en un mot la vie végétative, qui se déroule hors de la conscience.

       Sur le plan psychologique, elle représente la part inconsciente de notre psychisme, la base primitive commune entre l'animal et l'homme, tout ce qui reste infantile au fond de nous. Ses fonctions dominantes sont la mémoire automatique, le passé vivant basé sur les impressions et souvenirs d'enfance. C'est aussi le rêve, l'imagination, les perceptions extra-sensorielles, les prémonitions. Globalement, c'est notre monde intérieur avec ses fantasmes tissant le cocon dans lequel l'éternel enfant se protège des réalités extérieures. Selon Barbault, c'est la partie la plus intime de notre Moi.

       Ses valeurs élémentales sont le froid et l'humidité, qui lui donnent un tempérament lymphatique, axé sur la nutrition. Elle est Yin chinois, femelle et humide, par rapport au Yang, sec et mâle, représenté par le Soleil.

       Dans la caractérologie de la Senne, deux types s'accordent avec la Lune. Le premier est le nerveux (émotif - non actif primaire) qui est le lunaire capricieux, un peu bohème, un peu instable, à l'âme vagabonde. Le second, le type amorphe (non émotif - non actif - primaire) est plus stable, attaché à ses habitudes, sa routine quotidienne, guidé par ses appétifs matériels.

       En psychanalyse freudienne, la Lune représente notre " ça ",  notre inconscient personnel, réservoir de forces instinctives, par opposition aux valeurs conscientes et idéales incarnées par le Soleil. C'est le côté infantile de la personnalité, ne songeant qu'à la satisfaction animale de ses appétits.

       Pour Jung, la Lune symbolise l'Anima, la partie émotive de notre psyché, que l'homme refoule généralement. Elle est l'archétype de la Femme, surtout vue dans son rôle de mère.


       La personnalité lunaire

     

       L'influx lunaire apporte une grande réceptivité, qui rend le psychisme très malléable, plastique, parfois insaisissable. Le comportement d'un être très " lunarisé " est donc marqué par une certaine passivité, parfois même par une tendance à la soumission, dont il s'échappe par le rêve et l'imagination. Le sujet peut osciller entre un état passif, indécis et même amorphe, et à l'opposé un comportement qui retransmet la violence d'une autre planète (cas d'un aspect Lune-Mars). La Lune peut donc jouer tantôt comme un simple satellite, tantôt au contraire se manifester par un certain déchaînement instinctif. Elle peut aussi exprimer du narcissisme lorsqu'elle reste fixée à l'enfance.

     

    Plan social et destin

     

       La Lune, à condition d'être bien aspectée, est un facteur de réussite, car elle crée un lien avec la foule, le natif se sentant sur la même longueur d'onde que l'âme du public. Elle peut aussi être un facteur de chance chez les hommes politiques qui savent se rendre populaires sans efforts.

       Le destin peut cependant être fluctuant, mouvant même. Le risque est de ne pas prendre d'initiatives, de compter sur la chance pure, sur les circonstances, et de perdre ainsi un temps précieux. Souvent le lunaire reste sur un plan de dépendance, alors qu'il aurait pu accéder à une réussite plus enviable et plus libre, mais il joue alors son rôle de satellite.

       Dans le thème individuel, la Lune nous renseigne sur :

       - la vie intime du sujet, en liaison avec son enfance, sa mère, sa famille, son épanouissement secret ;

       - sa part de rêve et d'imagination, aussi bien que de routine et de vie végétative.

       Dans un thème d'homme, la Lune représente son Anima, l'image féminine qu'il porte au plus profond de lui, ses rapports généraux avec l'élément féminin. Dans un thème féminin, elle permet de prévoir comment est vécue la condition féminine du sujet.