• Le véritable sens des Maisons

     

     

    Le véritable sens des Maisons

    LE VERITABLE SENS DES MAISONS ASTROLOGIQUES


       Depuis bien longtemps les Astrologues font tourner les Maisons astrologiques dans le même sens que les signes du zodiaque.

       Ce qui m'a toujours étonné depuis que je fais de l'astrologie, c'est que bien souvent en compare le zodiaque à une horloge astrologique. D'ailleurs chaque Maisons correspond à deux heures et ont les comptes bien dans le même sens qu'une pendule. Le Fond du Ciel correspond à minuit, l'Ascendant à six heures du matin, le Milieu du Ciel correspond à midi ou douze heures, et le Descendant à dix huit heures. Donc comme on le voit, le sens des Maisons se fait bien dans celui du sens contraire des signes.

       Il ne faut pas non plus oublier que les Maisons sont rattachées à la Terre, et cette dernière tourne de l'Est vers l'Ouest.

       Les travaux de Michel et Françoise Gauquelin démontre très bien se sens des Maisons.
      

        Henri J.Gouchon dans son dictionnaire astrologique à la page 666 nous dit également dans le chapitre sur les Maisons Cadentes : " Les interprètations des Maisons IX et XII inspirées par la Tradition ou le raisonnement analogique, seront probablement à revoir en totalité. En effet les recherches de ces vingt dernières années, notamment celles de Michel Gauquelin, ont démontré que les Maisons IX et XII sont encore plus importantes que les Maisons X et I. C'est lorsque certaines planètes sont dans ces Maisons que leur influence semble se manisfer avec plus de force ".

      
    Comme en peut le voir les travaux de Michel Gauquelin on apporté un sacré coup de pouce à l'Astrologie et on permis de remettre certaines pendules à l'heure.
    Le véritable sens des Maisons

       C'est sûr que pour la plus part des Astrologues cela semble faux et il est dur de changer ses habitudes. Moi aussi quand j'ai commencé l'Astrologie, je lisais dans le même sens que les signes. Il faut faire vos propres essais pour voir si cela est juste.

       Pour les personnes qui sont intéressées par ce sujet ; je vous conseil de lire le livre de Jacques Dorsan " Le Véritable sens des Maisons Astrologiques " Editions du Rocher.

       Ce croquis et extrait du livre " Le dossier des Influences Cosmiques caractères et tempéraments " Michel Gauquelin Editions Denoël 1973.

        Pour ce qui est de la Domification, il faut que les gens fassent attention, car il existe plusieurs systèmes de Domification qui ne donne pas le même résultat, surtout en ce qui concerne les Maisons II,III,V,VI,VIII,IX,XI et XII. Les quatre angles ne changent pas. Le fait de changer de domification peut changer l'emplacement de certaines de vos planètes dans les Maisons.  

       
    Dans le livre de Marcus Manilius (les astrologiques ou la science sacrée du ciel, livre II) à la page 168, on peut lire en ce qui concerne l'Ascendant : "Portez maintenant vos regards sur la partie du ciel qui s'élève vers le premier cercle cardinal, où les astres renaissants, recommencent à fournir leur carrière accoutumée, où le soleil, humide encore, sort du sein glacé de l'océan ; ses rayons affaiblis reprennent par degrés leur or et leur chaleur".....etc.
       
        Marcus Manilius décrit bien ici le sens de l'Ascendant, lorsqu'il dit "sur la partie du ciel qui s'élève vers le premier cercle cardinal" et ensuite lorsqu'il dit "où le soleil, humide encore, sort du sein glacé de l'océan ; ses rayons affaiblis, etc..". Ce qui veut bien dire que le soleil sort bien de dessous de l'horizon et "reprennent par degrés leur or et leur chaleur". Ce qui trompent les astrologues en faite, c'est que les maisons s'incrivent en degrés sur le zodiaque de 0° à 360° en commencent par le Bélier. Par exemple, bien souvent, lorsqu'il est 5h00 du matin, le Soleil se trouve en dessous de la ligne d'horizon (Ascendant) et 1h30 après vers 6h30 du matin si vous refaite un thème, le Soleil se trouvera au-dessus de la ligne d'horizon (Ascendant). L'Ascendant est inscrit dans les signes du Zodiaque en degrés en partant du 0° Bélier au 360° des Poissons. Mais cela n'est qu'une position sur le Zodiaque, ce n'est pas parce que les signes vont dans le sens inversent des aiguilles, que les Maisons doivent elles aussi aller dans le même sens. Je pense que cela vient des personnes qui ont traduit les anciens livres qui ont donnée ce sens aux Maisons. D'ailleurs, si vous lisez le livre de Marcus Manilius (voir dans liens divers), à aucun moment il ne donne de numéro pour les Maisons.
     
       A la page 170 il nous dit au sujet du Descendant "Il reste encore la maison de l'occident : elle précipite le ciel sous la terre, les astres sont plongés par elle dans l'obscurité des ténèbres : elle avait vu le soleil en face, elle ne le voit plus que par le dos." Si, ici les astrologues ne voient pas le sens des maisons, et bien c'est grave, car lorsqu'il dit "elle précipite le soleil sous la terre", cela veut bien dire sous l'horizon et non pas dans le sens de la maison VII que les astrologues donnent actuellement. Quant on suit leurs sens de rotation, l'occident se trouve au-dessus de l'horizon et le Soleil se trouve donc également toujours à la lumière du jour. Or Manilius dit bien ensuite "les astres sont plongés par elle dans l'obscurité des ténèbres". Mais le plus pire, c'est que le Soleil continu toujours d'après eu sont ascension vers le MC, alors qu'il est censé allez se couché.
        Le véritable sens des Maisons Comme on peut le voir dans le livre II de Marcus Manilius, que lorsqu'il parle des secteurs astrologiques, il ne donne jamais de numéro comme ; maison I, maison II, etc... Il dit tout simplement l'horizon, l'occident, la partie la plus basse ou encore ; "au plus haut du ciel, en ce lieu où les astres cessent de monter, où ils commencent à descendre, en cette maison, qui, également distante du lever et du coucher des astres, semble contenir le monde dans un parfait équilibre....etc". Où ils commencent à descendre, c'est-à-dire vers l'occident et non pas vers l'horizon en direction de la maison XII pour nos astrologues. Ici, Manilius nous donne même les écarts entrent les maisons - lorsqu'il dit "en cette maison, qui, également distante du lever et du coucher des astres" ; ce qui veut dire, que de l'horizon au point le plus haut il y a 90° et du point le plus haut à l'occident il y a également 90°. Ce qui nous fait des maisons égales et là on pourrait rejoindre les études faites par Yves Christiaen, Xavier Kieffer et Maurice Nouvel. Mais ces auteurs utilisent surtout les Maisons Antiques. C'est-à-dire qu'ils ajoutent de part et d'autre de l'Ascendant 15° et la pointe de l'Ascendant devient le milieu de la Maison I.
     
          
        
    Cliquez sur l'image pour l'agrandir
     
        Dans le livre d'astrologie Tibétaine de Philippe Cornu, à la page 188 de l'édition de mai 2004, il dit : "il suffit de déterminer le signe où se trouve l'ascendant (tatkâla). Ce signe sera la première maison (Ne mel dangpo). Le signe suivant sera la maison II, le troisième signe, la maison III, etc. Il s'agit donc d'un système de 12 maisons égales (Nemel tchou nyi)." Ceci rejoint se que disait Manilius.
      
     
         Le graphique ci-dessus est pris dans le livre de Maurice Nouvel (la vrai domification en astrologie). Les traits pleins sont les Maisons égales (antiques) et ceux en pointillées sont ceux de Michel Gauquelin avec la domification Placidienne.
        Comme l'on peut voir sur ce graphique, le secteur de l'horizon qui se lève, décrit par Marcus Manilius ressort très bien et l'on voit bien également le commencement des rayons du Soleil qui débutent tout juste en dessous de l'Horizon "où le soleil, humide encore, sort du sein glacé de l'océan ; ses rayons affaiblis" et l'on voit bien la partie qui se trouve au-dessus est bien plus importante que celle qui se trouve en-dessous de l'Horizon. Il en est de même pour la Maison IV ancienne Maison IX, que la partie hachurée se trouve bien du côté du Soleil couchant. Les sportifs de haut niveau sont tous connues du public, ce qui explique l'importance de la vie sociale.
     

    Extrait du Livre II de Marcus Manilius sur les quatre cadrans : "Appliquez-vous donc à bien connaître les cercles cardinaux ils sont au nombre de quatre, leur position dans le ciel est toujours la même; ils font varier les vertus des signes qui les traversent. Le premier, placé dans la partie où le ciel s’élève sur l’horizon, commence à voir la terre également divisée. Le second répond à la partie du ciel directement opposée; là les astres nous abandonnent, et se précipitent dans le Tartare. Le troisième a sa place au plus haut du ciel, où Phébus fatigué arrête ses chevaux hors d’haleine, s’apprête à faire baisser le jour, et détermine la longueur des ombres méridiennes. Le quatrième occupe le plus bas du ciel, dont il peut s’enorgueillir d’être comme le fondement : c’est là que les astres cessent de descendre, et commencent à remonter vers nous; ce cercle voit leur lever et leur coucher à des distances égales. Ces quatre parties du ciel ont la plus grande activité; elles influent le plus puissamment sur les destinées des hommes, parce qu’elles sont comme les gonds célestes sur lesquels l’univers est inébranlablement appuyé. En effet, si le ciel, emporté par un mouvement circulaire et continuel, n’était retenu par ces cercles, s’il n’était pas fortement retenu tant sur les deux côtés qu’à son point le plus élevé et à sa partie la plus basse, toute la machine croulerait bientôt, et s’anéantirait."

     

      Retour ▲