• Neptune

     Neptune

     

        Selon une expression de Jean Carteret (un des plus prestigieux astrologues contemporains), NeptuneNeptune représente " le monde en nous ", par contraste avec Uranus qui est " soi dans le monde ". L'opposition diamétrale entre ces deux planètes dégage leurs grandes lignes respectives, qui traduisent une complémentarité. Pour l'astrologue, la planète Neptune est un principe d'extension, de fusion et de communion qui cherche à réaliser l'unité d'un monde, mais risque d'aboutir à la confusion et à la dissolution par son ignorance des réalités contraignantes. C'est aussi un principe d'évasion vers l'idéal, un point de contact avec l'infini.

       C'est Urbain Le Verrier qui donna la position de Neptune à 1° près le 31 août 1846 et elle fût observée dans la nuit du 23 au 24 septembre 1846 par Johann Gottfried Galle

        L'élément physiologique attribué à Neptune est l'Eau, qui réunit le froid et l'humide. Il en résulte un tempérament lymphatique, assez semblable à celui de la Lune, donnant la priorité à l'appareil digestif, accentuant le côté végétatif, l'atonie, le besoin de repos.

        Les fonctions organiques les plus marquantes concernent la nutrition ainsi que l'action des glandes à sécrétion interne dans leur ensemble. La vitalité est liée à la nutrition et l'organisme a souvent besoin d'être stimulé. Le sujet neptunien peut aisément accuser une réceptivité excessive à toutes les infections, aux fermentations digestives. L'irrégularité de toutes les sécrétions doit être surveillée. Neptune doit prendre les plus grandes précautions en période d'épidémie, de même qu'aux risques de pollutions de toute nature. Son organisme est trop porté à devenir un bouillon de culture.

        De tendance plutôt introvertie, c'est-à-dire axé sur son moi, Neptune n'entre pas totalement dans la classification créée par Jung. Il peut présenter des valeurs d'extraversion en fonction des périodes. Par contre, toujours dans l'optique jungienne, il pourrait représenter la fonction " transcendante ". Dans le domaine de la caractérologie, il serait selon Barbault soit émotif-non actif-primaire, soit émotif-non actif-secondaire, selon probablement l'importance de Saturne dans le thème. Contrairement à Uranus, il dispose d'un champ de conscience  très large, dans lequel les impressions diluent l'attention, au risque d'aggraver le manque de volonté et d'activité.

        En psychanalyse, Neptune correspondrait à ce que l'on a appelé le complexe du " Nirvâna ", cet état de dissolution et de flottement béat où le Moi n'a plus d'action. D'une façon plus générale, Neptune représente l'inconscient, de même que la Lune. Mais il s'agirait pour lui de l'inconscient collectif, réceptable des tendances héritées des très lointains ancêtres, la Lune au contraire représentant plus spécifiquement l'inconscient personnel indifférencié. 

       Sur le plan intellectuel, Neptune n'a rien de rationnel. Il est là aussi tout l'opposé d'Uranus. Il sent les choses en raison de sa perméabilité psychique. Il règle ses problèmes par intuition ; c'est le type " intuitif introverti ". Ses pensées surgissent de lui-même comme les nuages de la mer. On lui reproche souvent d'être " flou " ou d'avoir un psychisme " noyé ", alors qu'il a l'impression de ne faire qu'un avec le monde. Comme l'a écrit un poète américain, " il flotte sur la rivière de ses pensées ".

        Il ne construit pas une oeuvre de l'esprit, mais est porté par une oeuvre formée d'elle-même au fond de lui. Mais son imagination, sa capacité de former des images, est souvent déformante, à l'image des reflets de la lumière sur le clapotis des vagues. Ce climat intérieur exclut donc toute logique et il est absolument vain de prétendre convaincre le Neptunien par des arguments raisonnables. Pour lui, rien n'est simple ; tout a une motivation ou une signification secrète inconnue du vulgaire. Mais si elle est déformante, son imagination est d'une grande fécondité.

        Pour lui l'évasion nécessaire n'est pas tellement dans l'action, comme avec Uranus, mais dans le rêve, dans l'irréel. Et positivement, cela peut déboucher sur l'art, la mystique parfois. Il lui arrive de se trouver à la limite de l'étrange et de l'anormal : la fusion devient confusion, la raison se liquéfie. Chimères, chaos, utopie rêvée, il advient que tout cela tourne à la déception. La dimension supra-humaine risque d'être la proie de charlatans ou d'netités nocives. Mais le sens de l'infini subsistera toujours...  tandis que le principe de dissolution liquéfie la volonté, et toutes les structures de la personnalité.

     

    La personnalité

     

        Le Neptunien ne manque pas de charme et peut faire un compagnon très agréable, pourvu qu'il ne se sente pas ligoté, de quelque manière que ce soit. Sa vie amoureuse est régit par l'idée de fusion sans frontière ; c'est pourquoi on lui accroche souvent l'étiquette d'homosexuel. Ce qui est vrai, c'est qu'en amour comme dans les autres domaines de l'existence, il fuit les contraintes et sa vie privée est souvent relâchée (confuse). Il recherche l'épanouissement sans considérations morales, sociales ou familiales. Parfois il ne recule pas devant certaines perversions, ce qui augmente encore les risques de scandales, fréquents dans sa vie. Mais Neptune peut aussi suivre la voie de l'amour mystique et rechercher une autre extase que celle de la sexualité. L'être très sexuel, fécond, prolifique en tout, peut faire place à l'être qui transcende ses pulsions pour arriver à la paix intérieure. 

     

    Plan social et destin

     

        Avec un Neptune puissant, on ne peut absolument pas se limiter à son existence particulière. L'individu appartient à tout le monde et à personne, et ne peut se consacrer exclusivement à un autre être ou à une famille. Il y a là un élément d'universalisme, une incorporation de l'être à une foi qui se propage. On est à la fois partout et nulle part et, bien souvent, on se livre corps et âme à l'utopie. Par ce jeu de l'imagination, on projette dans un vague futur le mythe du paradis perdu.

        Cela débouche parfois sur le goût de l'anarchie. Une phrase très neptunienne fut dite au congrès anarchiste de 1907 : " L'anarchie est opposée à tout système d'organisation. " C'est le côté " invertébré " de Neptune ! Le phénomène " hippy ", dans nombre de ses manifestations, est un exemple caractéristique d'une tendance neptunienne collective.

        Dans chaque thème, Neptune représente une sensibilité douloureuse : il exprime une nostalgie incertaine, ainsi que notre tendance utopique et mystique, notre petit coin d'idéalisme rêveur, notre point de contact avec l'infini, notre désir d'appartenir à une communauté. Mais lorsque Neptune est très dissonant dans le thème natal, toutes ces belles tendances font place à la confusion et au chaos. Le rêve devient illusion, le manque de principes solides conduit à la fraude, à l'insatisfaction nostalgique. Il se produit une fuite devant les responsabilités ; un sentiment de culpabilité gâche la vie sentimentale qui tourne souvent au scandale, à l'anormalité. L'alcool, les stupéfiants même, deviennent un refuge. Dans les cas extrêmes, le déséquilibre du mental glisse vers la schizophrénie. Au contraire d'Uranus, avec qui le Moi peut disparaître dans une explosion désintégrante de ses tendances, le Moi neptunien se fond peu à peu, se désagrège et n'a plus aucun contact avec la réalité.

        L'humanisme, l'illumination, la foi font place aux compromissions. Le Neptunien a souvent besoin d'être ramené à la conscience du réel. Sa planète est trop souvent un leurre et il doit comprendre que son royaume n'est pas de ce monde, et que finalement Neptune cherche à vous emmener dans un ailleurs indéfinissable . On doit se montrer très prudent à l'égard de l'influence neptunienne, par exemple dans le déroulement des événements de la vie : son influence ne joue presque jamais dans le sens que l'on attendait.

        Mais si le Neptunien peut passer d'un extrême à l'autre, évoluant du meilleur au pire et inversement, n'oublions pas que Neptune est le meilleur guide dans la voie spirituelle et que ses aspects harmoniques transfigurent le psychisme et donnent une inspiration souveraine.