• Mars dans les signes

     

     

     

     Mars dans le signe du Bélier.

     

       La force vitale du natif  déferle comme un torrent tumultueux. Impatiente, rebelle, son ardeur progressive peut l’épuiser dans de vains efforts, il aime la lutte défensive brutale ou violente, mais aussi généreuse, désintéressée, où il libère son agressivité naturelle. Il se joue des obstacles et des difficultés et s’enflamme continuellement dans l’action comme pour une épreuve sportive qu’il lui faut remporter. 

        Sans cesse animé par une passion fraîchement éclose, il est plus capable d’initiatives que de réalisations de longue haleine (à moins que Saturne ne soutienne favorablement un Mars très impulsif).

     

      

    Mars dans le signe du Taureau.

     

       La force vitale du natif est puissante mais latente, mise en réserve. 

       Prudent, il met une certaine lenteur pour aborder une action, s’atteler à une entreprise mais une fois engagé, le travail entamé, il le poursuit avec une constance pénétrante et une persévérance qui devient parfois de l’obstination. 

       Il emploie son énergie à acquérir, à posséder, et ne supporte pas d’être dépouillé, frustré, de ce qu’il estime son bien. 

     

    Mars dans le signe des Gémeaux.

     

           La force vitale du natif se diffuse dans toutes les directions à la fois si celle-ci n’est pas disciplinée ou canalisée. 

       Adroit de ses mains, rapide dans ses réflexes, il lui faut des activités diversifiées afin d’utiliser ses dons multiples. 

       D’une résistance au souffle, courte et souvent défaillante, il compense parfois ses faiblesses par une surexcitabilité nerveuse ou verbale des plus épuisantes pour son entourage comme pour lui-même. 

       Son énergie est davantage mentale que physique. Si Mars est mal aspecté, il risque d’être querelleur, verbalement agressif, médisant. 

     

     Mars dans le signe du Cancer. 

     

       La force vitale du sujet s’emploie à son auto protection. Il n’affronte pas l’obstacle mais l’use davantage, adopte des positions passives mais défensives plutôt que combatives. Résistant face à l’adversité, sa placidité n’est qu’apparente et son agressivité somnolente se déchaîne quand on touche à son instinct de conservation, il défend son territoire. 

       Avec ténacité, il emploie son énergie au développement progressif de ses biens, de sa maison, de sa famille et de son entourage. 

      

    Mars dans le signe du Lion.

     

       La force vitale du natif extériorise une ardeur irradiante qui galvanise son entourage. 

       Emporté par sa ferveur qui peut le conduire à des excès, ses interventions magnanimes ont pour but d’éclairer, redresser, diriger : c’est une volonté de commander et de réaliser. 

     

     Mars dans le signe de la Vierge. 

     

       La force vitale du natif est d’abord contenue, freinée ou contrariée dans sa libération naturelle, pouvant même aller jusqu’à causer des sortes de dépressions ou passages à vide épisodiques. 

       En retrait, sur la réserve, comme en état d’alerte, parfois même paralysé par ses tentatives d’évasion, il est cependant ponctuel, efficace, zélé ; il emploie son énergie pour servir et mener à terme des entreprises généralement vouées au succès, parce que le temps travaille pour lui et récompense sa patience. 

     

     Retour ▲

     

    Mars dans le signe de la Balance. 

     

       Mars en chute dans la Balance est traditionnellement mal placé dans le signe. Le natif a du mal à entreprendre, à persévérer, à canaliser son énergie. 

       Son agressivité se décharge parfois d’une manière aussi violente qu’inattendue mais il choisit généralement les « compromissions approximatives » pour éviter le choc, sauvegarder l’alternance pour le revirement toujours possible. 

       Il emploie son énergie au service de la défense de l’autre, de lui-même : arbitre ou juge d’une bataille, il s’emploie tantôt à semer la discorde, tantôt à défendre le pauvre et l’opprimé.

     

     Mars dans le signe du Scorpion. 

     

       La force vitale du natif est magnétique. 

       Passionnée, violente, implacable dans sa détermination parfois secrète ; sa volonté hypnotique de vaincre l’engage dans des affrontements concrets qui libèrent une agressivité ardente. Capable d’héroïsme, c’est aussi dans le danger, quand tout semble perdu, qu’il atteint à cette sorte de dépassement ultime où l’idée de sacrifice total le stimule encore plus. Grande est sa puissance de destruction comme de création : le scorpion est mort Et résurrection ! 

      

    Mars dans le signe du Sagittaire.

     

       La force vitale du natif est bouillonnante, avide de se propager et d’emplir l’espace qui l’entoure. 

       Impatient de partager et d’exprimer l’enthousiasme et l’énergie qui l’animent, son agressivité rebelle aux contraintes ne s’arrête à la confrontation et aux hostilités passagères que le temps de franchir l’obstacle. Emporté et soutenu par son audace superbe, communicative ou persuasive, il entraîne tous les autres. Attiré par un inconnu à explorer ou une ambition à satisfaire, il aime les voyages, les aventures, l’aviation… tout ce qui représente une conquête.  

     

    Mars dans le signe du Capricorne. 

     

       La force vitale du sujet s’appuie sur le temps. 

       Souvent à l’écart, il refuse généralement l’affrontement, préférant attendre le moment opportun, de préférence choisi par lui pour une intervention sûre ou de qualité. 

       Longtemps en gestation, son action, organisée et réfléchie, masque parfois son ambition. 

       Il emploie son énergie à diriger, commander : on trouve très fréquemment le goût du pouvoir et de la politique dans cette configuration.  

     

    Mars dans le signe du Verseau. 

     

       La force vitale du natif est intense, brusque dans ses réflexes et parfois impulsive dans son extériorisation. 

       Pour résister aux pressions de son entourage, ses interventions peuvent être violentes, explosives, mais souvent généreuses, animées par une revendication humanitaire. Mars en Verseau milite pour un monde meilleur. 

     

    Mars dans le signe des Poissons. 

     

       La force vitale du natif est inépuisable mais peut s’immobiliser aussi dans une décision parfois accablante. 

       Enchevêtré dans ses perceptions, il refrène son agressivité qu’il considère comme la manifestation d’un vouloir personnel. Il peut adopter une conduite vague et, à l’extrême, parasitique, d’une irrésolution parfois persistante. 

       Sa combativité est faible et il évite les affrontements qui ne le concernent pas. 

       Mars en Poissons affaiblit, chez le natif, la santé et la résistance des pieds : attention aux entorses, foulures, fractures des chevilles, etc.

     

     

      Retour ▲