• La Part de Fortune dans les signes

     

     

    La Part de Fortune dans le Bélier.

     

       Elle apporte dans ce signe des possibilités de fortune par une intelligence créatrice ou une grande activité manuelle. Les pensées sont hardies et opportunes et permettent de remonter les mauvaises passes. L’argent va à l’argent ; la fortune suit une courbe ascendante surtout dans les deux premiers décans ; dans le dernier décan, la fortune peut connaître quelque instabilité et selon la voie suivie, le natif peut friser la catastrophe et il lui faudra lutter, pour vaincre, il y parviendra surtout quand Mars est positif dans l’horoscope. Les « manieurs » d’argent, avec une Maison V bien influencée peuvent connaître la grosse richesse.

     

    La Part de Fortune dans le Taureau.

     

       Elle apporte la garantie du bien-être ; selon l’importance des appétits le natif sera riche, dans l’aisance ou simplement content de son sort matériel. Elle favorise le mariage riche et le premier décan apporte l’aide financière du sexe opposé. Les avatars sont fréquents, mais le plus souvent favorables à l’accroissement des biens avec de bons aspects. Dans le deuxième décan, elle cause des moments difficiles suivis de périodes brillantes, très souvent causés par des modifications d’ordre sentimental. Dans le dernier décan, l’instabilité financière devient une réalité avec un mauvais aspect de Mars, le natif peut mener grand train de vie, mais un manque d’organisation, des appétits violents et changeants donnent aux richesses plus de façade que de fond.

     

    La Part de Fortune dans les Gémeaux.

     

       Elle contribue à réussir par son propre mérite et pour peu que Mercure ne lui envoie pas un mauvais regard, les possibilités de « faire de l’argent » sont évidentes. L’intelligence et le travail l’amitié et le bon vouloir laissent présager un accroissement du compte en banque, dans le premier décan, pour tous ceux qui vivent de leurs idées. Dans le deuxième décan, la fortune vient moins rapidement, la crainte du lendemain empêche parfois d’aller de l’avant, un bon aspect du Soleil, Mars ou Jupiter ou la Part de Fortune placée sur l’un des degrés bénéfiques à ces planètes permet d’avoir confiance en soi et d’augmenter ses richesses. Le troisième décan est une position meilleure encore, les possibilités de donner entièrement satisfaction à ses besoins et à ses désirs sont probantes.

     

    La Part de Fortune dans le Cancer.

     

       En bon aspect avec la Lune, elle apporte un grand coefficient de chance pure et peut permettre de tout entreprendre avec un maximum de chance de réussite, selon l’ensemble des possibilités de l’horoscope, naturellement. Elle influence heureusement la mère ou le conjoint du natif au sujet des richesses. L’argent vient souvent de faits mystérieux ou de cas fortuits. Dans le deuxième décan elle favorise les déplacements, à moins d’un mauvais aspect de Mars, d’Uranus ou de Saturne, ils sont lucratifs et peu dangereux. Dans le troisième décan, elle fait trouver, au moment opportun, les appuis dont on a besoin. Dans l’ensemble du signe, sans mauvais aspect des luminaires, elle conseille de ne jamais douter de la Providence.

     

    La Part de Fortune dans le Lion.

     

       C’est une position favorable à l’ascension du natif, celui-ci doit occuper une position en vue et à toutes les possibilités de devenir un « chef » pour peu que les maléfiques Saturne, Mars, Uranus ne soient pas trop contrariants. Quels que soient les dons de maîtrise, l’élévation est probable, elle est fortement aidée par la chance ce qui peut créer, surtout dans le dernier décan, des jalousies et des inimitiés plus ou moins puissantes avec un mauvais aspect du Soleil ou des maléfiques, si ces dernières sont positives, on triomphera de ses ennemis. Dans le deuxième décan, elle favorise les avocats, les politiciens, les orateurs, les écrivains, elle fait aimer la vie et réaliser ses ambitions.

     

    La Part de Fortune dans la Vierge.

     

       Elle permet de nombreux succès dans une profession intellectuelle du domaine de Mercure. Elle aide à l’accroissement des biens par l’économie, elle est un facteur de richesse, mais jamais une preuve de philanthropie ni d’une grande largesse d’esprit. La fortune se constitue par une suite continuelle de petits gains, les idées sont payantes, sans plus. Les acquisitions sont peu fréquentes et la richesse reste mobilière. A moins de recevoir des bons aspects de Mars, Lune ou Jupiter, la Part de Fortune dans les deux premiers décans de la Vierge rend les entreprises stériles, le natif est hésitant et craintif, il met longtemps à percer. Dans le dernier décan, un bon aspect de la Lune ou de Vénus lui facilite les choses, la chance lui sourit souvent, sa confiance s’accroît et un beau mariage, parfois, vient encore aider sa fortune.

      Retour ▲

    La Part de Fortune en Balance.

     

       Elle est bien disposée en regard de la réussite et des richesses, et à moins de très mauvaises influences le natif peut augurer d’un futur plein d’heureuses promesses, tant au point de vue renom qu’au point de vue pécuniaire. Un bon aspect de Vénus contribue à faire un mariage riche, et les bons aspects de planètes de Feu donne vitalité et santé. Les mauvais aspects des maléfiques peuvent conduire à la facilité et à de fréquents déboires sentimentaux avant de connaître les satisfactions de l’âme ; mais, dans l’ensemble du signe, les bonnes choses dominent, en définitive, sur les mauvaises. C’est le deuxième décan le plus favorable quand Saturne est positif dans l’horoscope ; le natif peut intellectuellement et socialement atteindre un niveau élevé. Le troisième décan, avec Jupiter négatif, sans nuire réellement au bien-être cause des soucis familiaux, plus particulièrement par les enfants.

     

    La Part de Fortune en Scorpion.

     

       Elle est un facteur de réussite par le travail, elle est favorable aux arrivistes et aux ambitieux. Le natif cherche continuellement des formules neuves, il va de l’avant et sait prendre ses risques, avec chance, surtout dans le premier décan, parfois sans se soucier des dégâts qu’il peut causer autour de lui. Dans le deuxième décan, elle conseille de ne jamais douter de la Providence, on peut être ruiné, mais on refera sa fortune, comme on se sortira des plus mauvaises passes ; elle est un facteur de santé et de résistance morale et physique ; elle rend très astucieux et combinard avec un mauvais regard de Mercure. Dans le troisième décan, en mauvais aspect avec Mars elle rend âpre au gain et la violence des appétits peut conduire à des actes délictueux ou à des procédés, pour « faire de l’argent », que certaines conscience réprouvent. Dans un mauvais horoscope, le natif est méchant, sournois et couard.

     

    La Part de Fortune en Sagittaire.

     

       Dans ce signe elle montre une fortune réalisée, parfois lentement, mais sans heurts ni à-coups, par le travail, l’intelligence, la probité et surtout en ne prenant aucun risque. L’esprit est organisateur, mais il n’innove pas, il s’inspire des précédents, il est routinier et prudent. La Part de Fortune marque, dans ce signe, la sécurité, le bourgeoisisme, le fonctionnarisme dans le sens le plus étendu du mot, elle dit le respect de la propriété, du capital, du patron. Elle décide le natif à suivre une filière dans laquelle un des siens a connu la réussite et la quiétude que lui-même recherche. Le premier décan montre que cette orientation réussit bien et que la voie que l’on suit mènera à la réalisation de son ambition et de ses appétits. Le deuxième décan met quelques épines sur la route, le travail et la persévérance les écarteront, après quelques piétinements ou reculs on doit voir où l’on va et aller ensuite où l’on veut. Le troisième décan laisse prévoir un même destin, une montée lente, retardée parfois, mais on ne perd jamais pied et l’ascension dépend des moyens de défense qu’accorde l’horoscope et de la grandeur des appétits et de l’ambition du natif.

     

    La Part de Fortune en Capricorne.

     

       Si elle ne contrarie pas la venue des biens, dans ce signe elle dit que le consultant ne sait pas profiter des jouissances matérielles que son destin lui offre. Il gagne beaucoup d’argent, ses richesses s’accroissent, mais il reste, comme on dit, « un pauvre type » qui se cherche mille sujets de mécontentements quand tout va bien et qui se voit ruiné aussitôt que quelque chose ne va pas. La crainte du lendemain ne permet pas de saisir le bonheur présent. Il est bon de penser à l’avenir, mais c’est quand il vous reste des dents qu’on croque des noisettes, après on ne peut plus. La fortune est en biens solides, immobiliers, durables. Dans un mauvais horoscope, la Part de Fortune dans le premier décan cause la discorde avec les parents âgés pour des questions d’intérêt, elle fruste l’héritage et donne des associés trompeurs. Dans le deuxième décan, le natif sait faire de l’argent, il a du « flair », il est dur en affaires et sait profiter des défaillances ou des misères d’autrui pour s’enrichir, il reste honnête, tout au moins il a la loi pour lui. Dans le dernier décan, le natif peut devenir très riche et vive très vieux.

     

    La Part de Fortune en Verseau.

     

       Elle permet dans ce signe de gros succès dans les affaires, dans les grandes entreprises, particulièrement dans celles qui demandent, pour réussir, beaucoup de diplomatie et de relations. Elle donne de l’entregent et dispose à plaire, elle aide ceux qui travaillent avec l’argent des autres auxquels elle octroie des profits tout en enrichissant le natif. Le premier décan apporte de la probité dans les opérations financières, de la bonté ou tout au moins un certain désintéressement qui permet de trouver des collaborations utiles et des dévouements certains. Le deuxième décan dénote une netteté moins probante, en affaires, surtout quand Mercure est faible ou en mauvais aspect avec Uranus, l’esprit est combinard, des complications peuvent en résulter. Un mauvais aspect de Vénus à Uranus conduit à tromper, on mélange l’amitié ou l’amour avec l’intérêt, on est déçu ou en déçoit. Le dernier décan apporte beaucoup de chance, des protections certaines et une réussite évidente et souvent disproportionnée avec la valeur sociale du natif.

     

    La Part de Fortune en Poissons.

     

       Elle ne sera, dans ce signe, une marque de richesses que chez un natif ambitieux ayant des appétits violents, chez les autres elle ne donne que l’aisance et un bien-être dont on sait se contenter, les bons aspects de Lune ou Vénus avec Jupiter ou Neptune apportent de l’argent venant de causes fortuites. Le premier décan fait souvent vivre au jour le jour, les gains se répètent, mais ils ne sont jamais très importants ; quand Saturne est négatif des difficultés financières passagères peuvent se présenter, elles sont dues à des contraintes physiques ou morales : maladie, deuil, divorce. Dans le deuxième décan, quand Jupiter est positif, il apporte un évident bien-être et beaucoup d’égoïsme, le natif a besoin d’argent pour satisfaire ses besoins, il peut être vénal, surtout en horoscope féminin, et se laisser aller à des compromissions ou des petites lâchetés qu’il cache soigneusement. Dans le dernier décan, surtout quand Mars est en bon aspect avec Jupiter ou Neptune, elle donne des possibilités d’une plus grande richesse, le natif sait faire contre mauvaise fortune bon cœur, il conserve sa confiance en soi et l’accroissement des biens, malgré les avatars, suit une courbe ascendante. Dans l’ensemble du décan, quand la Part de Fortune est en mauvais aspect avec l’un des luminaires le natif doit penser, de bonne heure, à assurer sa vieillesse contre la pauvreté.

     

     Retour ▲